Comment se fixer un Objectif ?

objectif

Tout d’abord :

Le meilleur moyen de perdre son temps est de se lancer dans un travail sans s’être fixer un objectif clair au préalable.

Car tu passes ton temps à réagir et à réaliser les objectifs d’autres personnes.

Prendre le temps de se poser et vraiment clarifier les choses est fondamental.

Avant de faire quoi que ce soit il y a autre chose à faire !

Et c’est DETERMINER SA DESTINATION !

Qu’est-ce qui différencie l’individu en bonne condition physique (influenceur, modèle fitness) de la personne en surpoids avec 25, 30 kg à perdre ?

Pour la grosse majorité des modèles fitness, il continu après leur transformation, car leur transformation physique n’est qu’une étape dans leurs aventures.

Leur désir est d’aller bien plus loin et d’épouser un style de vie, leur permettant de rester secs et dessinés toute l’année et pour certains d’aider les autres à transformer leur corps pour toujours.

Et dans l’autre sens, parmi les personnes en surpoids seulement une monorité ont pour objectif de transformer leur corps, mais n’y travail qu’occasionnellement, sinon pas du tout.

Si je reprends les choses où tout à commencer, je dirais que personne n’est né en surpoids ou avec le six packs.

La question qui suit est alors :

Comment ses individus lambda ont-ils réussi à transformer leur corps et à le maintenir encore aujoud’hui soit 10 à 15 voir 20 ans plus tard ?

La réponse est simple :

Ils ont auparavant défini clairement leur objectif et les projets qu’ils veulent mettre en place et y travaillent chaque jour.

Ils savent avec précision quel type de personne il veulent devenir à leurs yeux, Ils savent donc ce qu’ils veulent et ou ils veulent aller avec une grande précision.

Ils ont utilisé un téléscope plutôt que des lunettes grossissantes pour définir leur objectif.

Ils ont en leur possession, une feuille de route, un itinéraire précis qui les guident à travers leur transformation physique et à la mise en place d’habitudes fortes pour les années à venir.

1er Rappel : Le Fait De Savoir Ce Que Tu Veux Te Permet De Ne Pas T’Eparpiller.

Tout est une question de CLARTE !

C’est l’histoire de Louis, un chasseur qui prends sa voiture et son meilleur fusil pour aller chasser avec son meilleur ami dans un bois rempli de gibier.

Il se gare alors dans l’herbe sur le coté de la route, ils mettent leur gilet et prennent leur arme, et c’est parti pour des instants épique de chasse.

Louis se place donc au bord de la forêt, oriente le canon de son fusil vers la forêt et tire !

Juste après avoir tiré, il va voir son ami et lui dit : ” J’espère vraiment que quelques choses de bons va traverser cette rafale”

Et c’est ainsi que la plupart des gens en surpoids traversent les salles de sport sans rééllement se fixer d’objectif clair et précis.
Ils font de leur mieuxet se contentent d’espèrer que de bonnes choses leur arrivent.

L’espoir n’est pas une Stratégie ! Seul, c’est une recette qui mène à l’échec !

Afin d’optimiser ta perte de graisse, murit et nourrit tes objectifs.

Concentre toi chaque jour sur ce que tu veux vraiment et surtout en période de turbulences.

Ce qu’il faut faire afin de perdre du gras durablement et surement :

  • La Fixation des objectifs
  • Un plan d’action précis
  • L’organisation de ton style de vie en fonction de ce que tu veux pour toi et rien que pour toi.

Commence par prendre du recul, loin de ton foyer, loin des interruptions (téléphone, tablette, amis, famille…)

C’est une sorte d’examem de conscience, afin d’optimiser les choses que tu fais pour que cela s’harmonise avec ce que tu veux accomplir pour toi et ta vie.

Pose-toi la question suivante :

  • QUI SUIS-JE ?

La réponse à cette question te révélera l’image que tu as de toi, à savoir la personne que tu crois être. Etant donné que notre comportement correspond toujours à notre perception de nous même.

Cette réponse, après plusieurs minutes, voir plusieurs heures et être aller en profondeur, elle en dira long sur ton sujet.

Sur le fronton occidental du temple d’Apollon à Delphes, on peut lire “connais-toi toi-même”

Si tu ne prends pas le temps de faire un point régulièrement sur ou tu en es et ou tu veux aller. Tu risques de t’éparpiller et tu vas rentrer en mode réaction et tu agiras avec impulsivité et tu feras ce que les autres et la pensée collective attend de toi.

2e Rappel : Tu Es Unique, Personne N’Est Comme Toi !

Si tu veux perdre du gras et mettre en place un style de vie pour maintenir ta forme sur le long terme voici 3 nouvelles questions pour toi :

Pourquoi dois-je perdre du gras et changer mon style de vie ?

Pourquoi dois-je vraiment perdre du gras et vraiment changer mon style de vie ?

Pourquoi dois-je vraiment, mais vraiment perdre du gras et vraiment, mais vraiment changer mon style de vie ?

En allant au dela des réponses superficiels, après plusieurs lignes de réponses, tu trouveras dans tes réponses de vraies raisons authentique et personnel venant du coeur et non de la logique.

C’est ainsi que tu trouveras la raison la plus forte.

Evidemment après cela, tu dois te munir d’un plan d’action intelligent, mais personnel.

Afin de veiller à en accomplir le plus possible dans le plus court labs de temps et en faisant le moins d’erreur possible.

Pour définir ton plan, quelques questions supplémentaires à te poser :

1- Ou en suis-je ? Qu’est-ce qui fait que j’en suis là aujourd’hui ?

2- Quels choix et quelles décisions ai-je pris pour en être la aujourd’hui ?

3- En partant d’un point de vue optimiste, qu’est-ce que j’aimerais changer dès aujourd’hui ?

4- Comment y parvenir ? Accompagné ? Ou seul(e) ? Que puis-je mettre en place ?

Un ecrivain a ecrit :

L’homme qui ne sait pas fixer d’objectifs progresse pas sur la route la plus praticable, l’homme qui sait fixer des objectifs progresse un peu même sur la route la plus impraticable.

Si tu ne te poses pas sur ce que tu désires, tu t’épargnera des années de surplace et de dures labeurs.

La Science et les Objectifs !

Le facteur intelligence :

Aucune étude à ce jour n’a rélévé que les gens intelligents réussissent plus facilement que les autres à perdre du gras et à transformer leur corps sur le long terme.

Il te faut un Mode d’Action et Agir Intelligement.

Ce que tu peux faire c’est diviser tes tâches en deux catégories.

Tâche de type A (vers ton objectif) :

  • suivre ces calories
  • s’entraîner
  • anticiper
  • se coucher plutôt

Tâche de type B (t’éloigne ou surplace)

  • regarder netflix
  • veiller tard régulièrement
  • louper une séance de sport

Fais un maximum ou que des tâches de type A.

Discipline toi et rend ces tâches fun, ajoute des rires

Une erreur que je constate Régulièrement, c’est de croire que tu as des objectifs alors qu’en vrai ce sont des espoirs.

Quand je demande à des adhérents c’est quoi ton objectif ?

Ils me disent :

  • Je veux couler un peu.
  • Je veux me sentir bien.
  • .Je veux être en forme.

Ca, ce sont des souhaits et espoirs communs aux êtres humains.

CE N’EST NI CLAIR, NI PRECIS.

Ils sont imesurables ! Et personne ne peut dire, si tu es de près ou loin à les réaliser.

Rendre son objectif mesurable, par toi et un ami, donne une valeur. Par exemple un objectif de pourcentage de masse grasse, une ancienne photo de toi ou celle d’un athlète qui t’inspire, un poids…

3e Rappel : Il Est Impossible D’Atteindre Une Cible Invisible.

Plus tu peux mesurer tes progrès au plus tu peux prendre une décision si besoin.

Fixe toi également une échéance dans le temps.

Et ensuite, fait une liste de tout ce que tu peux faire pour réaliser ton objectif.

4e Rappel : Démarres, Fait Quelque Chose, Bouge-Toi

Chaque jours fait des activités, des choix qui te rapproche de ton objectif de perte de graisse, que ce soit une action qui dure 5 min ou 10h, fait quelque chose.

Fixe toi aussi de petits objectifs en lien avec le gros objectif.

Quelques exemples :

  • Faire une semaine parfaite selon toi (entraînement + alimentation)
  • Se coucher 30 min plutôt
  • Prendre le temps de cuisiner 3 fois par semaine
  • Préparer 10 repas d’avance

J’èspère que ces quelques lignes t’aideront à réaliser tes objectifs 😉

Si tu désires bénéficier de ta première consultation afin de clarifier les choses et d’avoir de l’aide dans la définition précise de ce que tu veux, je peux t’aider 😉

prend un rendez-vous en cliquant ici !

A bientôt Athlète Gourmand !

Lien vers la vidéo 🙂

La vérité sur les abdos, le ventre et l’effet visuel

Salut Athlète Gourmand !

Dans cet article l’idée est vraiment de comprendre comment certains ou certaines affichent des abdos secs et dessinés et une taille fine.

Comment font-ils pour avoir les abdos ?

Comment font-ils pour les garder toute l’année ?

Pourquoi tu as du mal à les voir et pourquoi tu ne les voient pas ? (tes abdos)

Comment travailler intelligement ses abdos ?

Comment avoir une taille fine ?

Pourquoi j’ai l’impression d’être épais(se) ?

Est-ce que c’est fichu pour moi ?

Faire la différence entre ventre plat et abdos ?

Peut-on avoir les deux ?

Avoir un ventre plat comment faire ?

Si parmi toutes ces questions, il y a en au moins une qui reste en suspend alors tu vas peut-être découvrir des choses aujourd’hui.

LES ABDOMINAUX et LE VENTRE PLAT


Parlons des abdos, tout d’abord découvrons certains physiques en photo afin de mieux comprendre ce qu’il y a sur le ventre.

Ici on constate donc une femme avec une ventre plat et une belle peau. Et la première chose qui saute au yeux c’est clairement le gras sur le corps de manière générale.

Que ce soit au niveau des bras, du ventre et même a travers le pantalon on constate un vrai changement de composition corporelle.

Et evidemment le ventre sur la photo de gauche est beaucoup plus sympa visuellement. On peut dire qu’elle a le ventre plat.

La différence entre ces deux photos concrêtement c’est simple le niveau de masse grasse corporelle.

Cette femme sur la photo de droite doit etre autour des 17/18% de Masse Grasse… Alors que sur l’autre photo nous sommes plus autour des 30% (ce sont là des estimations que je vous livre)

Pour continuer examinons cette photo suivante :

Sur cette photo on voit clairement une femme avec une physique atypique… J’arrive aisément à deviner que la masse musculaire est bien présente. Et une fois encore la différence entre ces deux photos est le niveau de masse grasse.

Du fait d’avoir perdu du gras, on remarque nettement mieux les abdos, les cuisses, les détails sur les bras et les épaules. (Pour la poitrine nulle doute possible il y a eu chirugie pour garder un tel volume, quand on sait que ce qu’il y a dans les seins ce n’est pas du muscle, mais du gras).

Donc pour réduire le niveau de masse grasse, il faut perdre de l’énergie.

Admettons que tu soit une voiture et que tu es besoin de carburant donc d’énergie pour te déplacer.

Donc tu vas consommer de l’énergie (l’essence ou les aliments) et plus tu vas brûler d’énergie en bougeant plus ton réservoir va se vider et plus ta voiture sera légère.

La graisse n’est ni plus ni moins qu’une réserve d’énergie pour notre corps dans les coups durs. (pour comprendre comment pense notre corps : clique ici) (à quoi sert notre masse grasse : clique là

Et du coup votre corps à force de perdre de l’énergie avec intelligence 🙂 C’est à dire avec un plan d’entraînement réfléchi et structurée pour retenir au maximum la masse musculaire et sortir le gras. Et bien tu vas afficher un physique plus dessiné, plus athlétique.

Pour finir ce chapitre sur l’apparation des abdos voici mon exemple en 2 mois !

La différence sur ces deux photos c’est juste mon taux de masse grasse corporelle.
Plus je retire le gras, plus je dessine mon corps. Et en virant le gras, j’aplatis mon ventre des bourrelets qui donne du relief .

Et en toute transparence, cela fait longtemps que j’ai travaillé mes abdos spécificique avec des mouvements tel que des relevés de hanche ou des crunchs…

Car j’ai construit par le passé une certaine masse musculaire, qui s’entretien je dirais, de manière autonome grâce à l’entraîment en musculation qui envoit un signal suffisamment puissant pour retenir les muscles des abdos. (l’instinct de survie + stimulus musculation)

En résumé lorsque je suis entrain de faire des fentes, du développé couché, de la presse à cuisses, je peux te confirmer que mes abdos sont extrêments engagés sur ces exercices.

D’ailleurs, il me serait même impossible de les relâcher en pleine série, cela reviendrait à demander à mon coeur là maintenant tout de suite d’arrêter de battre. Et je n’ai aucun contrôle sur cela.

Pour conclure, il te faut effectivement une base “musculaire” aux abdos et un entraînement en musculation régulier pour maintenir la masse musculaire de tes abdos. Une fois que tu as un “patrimoine” musculaire, tu peux avant ou pendant ou même après, engager un déficit calorique intelligent et optimal afin de perdre du gras et garder tes muscles pour ainsi voir avec les semaines ton ventre s’aplatir et tes abdos progressivement vont se dessiner.

Ensuite il te suffira de garder un taux de masse grasse bas et confortable toute l’année dans le but de les garder visible.

LA TAILLE FINE

Pour la taille fine, c’est une tout autre histoire ou la génétique rentre en jeu. Mais je te rassure RIEN est perdu, tu peux avoir la taille fine.

Plusieurs facteurs contribue à une taille fine dont 3 principaux.

1er Facteur : Le Taux de Masse Grasse :

Cela paraît évident, mais il est important de le souligner 🙂

Plus tu diminueras ton taux de masse grasse plus tu t’affineras.

2er Facteur de la taille fine : Largeur de Clavicule et Bassin Etroit = Effet Triangle

En effet si tu as la chance d’avoir des clavicules longues et un bassin étroit tu peux visuellement paraître plus fin.

On peut voir concrêtement sur ces photos des hommes avec de longues clavicules et un bassin étroit ce qui contribue à une taille visuellement fine.

La longueur des clavicules et l’étroitesse du bassin est défini par la génétique.

Dans l’autre sens un homme aux clavicules courtes à plus l’air d’un rectangle, malgré la beauté de son physique.

2e Facteur de la taille fine : le ratio bas du corps et haut du corps

Sur ce schéma nous constatons que certains individus ont des jambes longues et des bustes courts et pour d’autres des bustes longs et des jambes courtes.

Ce que l’on peut observer déja c’est que le taux de masse grasse est déterminant pour affiner sa taille. Ensuite on remarque inévitablement que les individus au buste long ont plus de chance d’être fin à la taille…

Après, si l’on prends le 4e homme sur ce dessin, on remarque un membre inférieur court, mais une taille non affinée par rapport au haut du corps assez étroit (clavicule).

Alors que sur l’individu n°2 on observe un peu plus le fameux V malgré son buste court. Et pourquoi alors il a cet effet visuel ?

Tout simplement parcequ’il a ajouté un peu de masse musculaire sur le haut du corps ce qu’il l’a élargit un peu et lui a permi d’avoir se rendu. (Si je suis étroit d’épaule l’effet V se verra moins sauf si j’ajoute un peu de muscle sur les épaules afin de paraître plus large vu de face)

Lorsqu’on regarde le premiere individu, clavicule longue, bassin etroit et masse musculaire sur le haut de corps, il a toutes ces chances d’avoir une taille fine. Je dirais que c’est le profil le plus chanceux “génétiquement parlant”

Chez la femme c’est aussi un facteur essentiel

Ici cette femme a vraiment, mais vraiment le buste très long et un long haut de corps.

L’inverse est également possible buste court et jambes plutôt longue.

C’est d’ailleurs une caractéristique que l’on retrouve souvent chez la femme, de longue jambes et un buste court.

La question a laquelle je vais tenter de répondre c’est comment faire pour avoir la taile fine lorsque la génétique ne joue pas en notre faveur.

Tout d’abord, fait le nécessaire pour réduire au plus ton niveau de masse grasse.

Ensuite ce que tu peux faire c’est travailler les muscles autour de ta taille comme, les fessiers et les cuisses. Car si tu as du muscle dans ces zones tu pourras créer un effet visuel.

Evidemment quand je parle de prendre du muscle et de faire grossir tes cuisses/fessiers, je ne parle pas d’avoir des cuisses bodybuilder, mais d’avoir le contraste minimum nécessaire afin de créer un décalage entre la taille et les hanches.

Tu peux également travailler ton grand dorsal qui lui ajoutera du triangle à ton corps et augmentera ta largeur de dos sans empieter sur ta largeur de taille, qui elle restera fine.

Concernant le travail des abdos, je ne te recommande rien de précis etant donné que je ne sais pas ou tu en es aujourd’hui.

Cependant tu peux visualiser cette vidéo ou je te parle des abdos en vidéo avec des questions réponses à la fin.

On peut aussi travailler la portion latérale des épaules pour augmenter la largeur en haut et créer un effet visuel large en haut fin en bas 😉 (voir la photo ci-dessous.)

Avec une explication vidéo l’article écrit sera certainement plus claire 🙂

Si tu as + de 25 kg à perdre et que tu souhaites changer ton style de vie, changer ta facon de manger et de t’entraîner, je peux peut-être t’aider à mettre en place les stratégies qui te permettront de reprendre ta vie en main 😉

Tu peux me contacter par mail : allartvirgile.trainer@gmail.com

Aborder la perte de graisse sans faim !

Hello les Athlètes Gourmands 🙂

Est-ce que tu connais le concept du volume alimentaire ?

L’histoire de la faim

Prend une pomme de taille moyen d’environ 100g et un ferrero rocher, figures-toi que dans ces deux aliments nous avons un total de 70 Kcal !

Tout d’abord, la recherche de la nourriture pour l’homme jusqu’à l’industrialisation a été une priorité, à court terme l’aliment en général est indispensable à la vie.

Depuis l’arrivée de l’humanité, il y a déjà plusieurs millions d’années. L’alimentation est fondée sur la chasse, la cueillette et la pêche au hasard des déplacements.

Un tournant essentiel dans l’alimentation fut la découverte du feu et de la cuisson des aliments.

Quelques temps plus tard, nous avons eu l’urbanisation et l’agriculture. Progressivement l’homme se rassemble et met en place des stratégies alimentaires différentes. Le passage d’une alimentation de survie à une alimentation organisée autour de l’élevage et de la culture de plantes sélectionnées.

La famine reigne en maître malgré tout la production de nourriture plus importante.

Ensuite, l’antiquité est arrivée avec une grande diversité alimentaire… et l’abondance également, seulement réservé à une certaines classe sociale. 

Cette époque fut un tournant capital dans la compréhension de la nutrition pour la santé avec Hippocrate. 

Bref, malgré la possibilité de nourrir le peuple, la famine était toujours présente !

Des centaines d’années passent et le Moyen Age arrive ! 

A cette époque, grâce aux monastères qui possédaient des étendues de terres à cultiver jusqu’à perte de vue l’agriculture et l’industrie ont connu une expansion gargantuesque. 

Les monastères avaient la chance de bénéficier d’une manoeuvre bon marché et de connaissance en agronomie (science de l’agriculture).

Le véritable problème de l’époque, c’était l’eau qui était souvent contaminés… Du coup les aliments et l’eau apportaient des intoxications alimentaires et des épidémies comme le choléra et ceux jusqu’au 19e siècle. 

L’hygiène des denrées alimentaires était problématique. Par la suite malgré les progrès en agronomie, les guerres et les aléas climatiques provoquait la famine. 

Des carences provoquait des maladies comme le scorbut (carences en vitamines C, qui induit un déchaussement des dents, une purulence des gencives et des hemorragies qui provoquent ensuite la mort.)

Bref c’est à partir du 18e siècle que la famine a commencé à diminuer, lorsque la pomme de terre est arrivée dans nos assiettes. 

A cette époque la diversification alimentaire grandit de plus en plus, grâce aux croisades,  aux guerres et aux multiples explorations. 

Avec le temps et les moyens qui grandissent l’homme fait de nombreuses découvertes. 

Notamment avec la mise en place d’une diéte protéique pour les diabétiques, l’utilisation des agents marins pour traiter le goitre (augmentation du volume au niveau des glandes thyroïdes) et les agrumes (riche en vitamine C) pour prévenir du scorbut.

Enfin au 21e siècle, nous sommes sous une ère ou l’abondance alimentaire reigne dans les pays industrialisés. 

Aujourd’hui nous avons une multitude de possibilité pour nous nourrir. On peut se connecter sur le web, passer un coup de téléphone ou encore faire quelques mètres ou kilomètres et trouver un endroit pour acheter à manger et se restaurer.

Grâce à la diversification alimentaire, nous pouvons aujourd’hui manger comme on l’entends et sans avoir faim ! 

La faim by l’Appétit et la Satiété.

Au cours de mes consultations, j’ai remarqué des clients ayant un bel appétit et d’autre avoir du mal vraiment du mal à finir leur assiette. 

En résumé la faim est un mécanisme neuronal que l’on pourrait comparer à nos émotions, lorsque l’on se sent en danger nous avons tendance à prendre la fuite. Et dans le même sens lorsque nous avons faim, nous allons en quête de nourriture.

Une fois que nous mangeons, notre corps déclenche un processus étape par étape afin que les mécanisme de la satiété se mettent en route et que nous nous sentions rassasié.

Notre appétit baisse une fois que le cerveau a reçu suffisamment de signaux de la part de récepteur hormonaux.

D’ailleurs ces récepteurs recoivent un signal au préalable d’éléments sensoriels comme par exemple les papilles gustives (la mastication et le goût provoque le processus étape par étape de notre satiété.

La faim by l’Indice de Satiété

Tout d’abord, posons-nous la question suivante, qu’est-ce qui rends la nourriture rassasiante ?

Les chercheurs ont découvert que plus il y a de volume plus c’est rassasiant pour le corps, c’est à dire que ce soit juste de l’eau ou de l’air que pourrait contenir une boisson gazeuse ou un shaker de protéine est plus rassasiant que moins de nourriture. [1]

D’après les études, un volume allant de 400ml à 800ml est efficace pour obtenir un effet rassasiant fiable. [2]

La bonne nouvelle, c’est qu’être rassasié est plus lié au volume qu’à la valeur énergétique de notre repas.

Finalement, la consommation de fruit et de légumes est hautement rassasiante. Attention toutefois à la transformation de l’aliment, l’indice de satiété dimine à mesure ou la teneur en liquide diminue. 

Exemple de Transformation  : Les raisins et les raisins secs. 

Plus un aliment est déshydraté moins il est rassasiant.

La consommation d’eau avant un repas est intéressant pour réduire l’apport énergétique d’un repas. 

Par rapport au boisson sucrée telle que les sodas, il ne sont pas plus rassasiant que l’eau. Ces boissons sont à éviter si vous êtes du genre à avoir de grande faim.

Dernière chose concernant l’eau, si notre repas n’est pas rassasiant, on ne pourras hélas pas utiliser l’eau pour se sentir rassasier.

Maintenant parlons des protéines qui sont dans les nurses apparement un macronutriments rassasiant…

Et bien une méta analyse de 2013 a validé le fait  que la teneur en protéines  n’est pas corrélé à l’abscence de l’appétit que provoquerait un repas.

Du coup intéressons nous de plus aux autres macronutriments comme les glucides et les lipides. 

A teneur énergétique semblable, les repas riches en glucides ou riche en lipides sont tout aussi rassasiant.[3]

Ce sont les aliments ayant des apports riches en glucides et en lipides sont automatique les aliments les moins rassasiant, car ils ont une valeur énergétique importante.

La chips est un aliment riche en glucides et en lipides. 

C’est à leur densité énergétique que nous classons les aliments à grand pouvoir rassasiant.

Toujours dans la satiété, nous pouvons parler des fibres alimentaires, qui eux ralentissent le transit intenstinal et la digestion, ce qui prolonge la digestion et la satiété.

Les études démontrent que les fibres solubles ont de nombreuses vertus pour nos intestins, avec la production d’acide gras qui envoie un signal au cerveau et enclenche la satiété. [4]

Attention également au supplément en fibres qui n’apportent pas au corps la même valeur rassasiante que des aliments entiers.

La texture des aliments peut avoir un intérêt lorsqu’il s’agit de satiété. 

Les macronutriments mangés solide sont plus rassasiant que liquide, par exemple : 

Un skaker de Whey avec des Flocons d’avoine en Poudre

100g de poulet avec du Riz

Mon conseil doré est si tu souhaites perdre du gras, commence par sortir de ton alimentation les calories liquides qui sont nettement moins rassasiante. 

Les aliments les plus rassasiants que je connais. 
Du moins ceux qui ont le plus d’impact sur ma satiété.

  • Le Fromage Blanc 3.2% d’aldi (très très épaix)
  • La Salade Iceberg, Choux de Bruxelles, Brocolis
  • Combinaison Flocon d’Avoine-Oeufs
  • Pomme de terre

La Faim & le Plaisir

En 2019, la faim ne devrait exister dans nos pays industrialisés.

On peut très bien être en carence d’énergie donc perdre du gras et se sentir rassasié ! 

A la base nous avons les légumes et les fruits avec nous alors utilisons-les. 

Pour maintenant trouver du plaisir et être satisfait par votre alimentation en profondeur vous devez cuisiner. 

Quand, je parle de cuisiner, je parle d’assaisonner votre repas, et d’amener votre touche personnelle afin d’individualiser le repas et ne pas manger ces haricots verts nature sans rien.

C’est normal, de se dire que c’est dure de perdre du gras lorsqu’on mange des repas fade à longueur de temps.  

  • UTILISE DES EPICES ! 

Un peu d’ail, un peu d’épice de coucous, un peu de basilic, un peu de curry… 
Vous allez forcément trouver votre épice favorite. 

  • UTILISE LES SAUCES

J’adore utiliser la mayo light sur mes oeufs cuit dur. 

J’adore mélanger du curry avec du Ketchup, cela me fait une sauce tomate au curry.

l’astuce ici, c’est de prendre une épice au choix et la mélange avec 20g à 30g de sauce au choix. 

  • UTILISE LES EDULCORANTS

Avant de te suggérer quoi que ce soit, laissez-moi t’apporter quelques pistes.

Les édulcorants en 2019 ont vraiment très très mauvaises réputations. 

En effet, moi même par le passé, je croyais avec conviction que la glycémie et l’insuline était chamboulée après la prise d’édulcorant comme l’aspartame ou le sucralose.

En fait, il existe à ce jour un paquet d’étude précisant que les édulcorants consommés par les êtres humains dans des quantités raisonnables n’engage aucun problème. [5]

Le simple fait qu’il soit 0 Kcal, ils n’ont aucun pouvoir sur la glycémie ou l’insuline. [6]

D’après mes observations sur moi et mes clients, la consommation de goût sucré engage une préférence dans le temps vers les goût sucré, édulcorant ou non.

Certains professionels/enseigne/coach suggèrent que les édulcorants font grossir… Mais les édulcorants 0 calories ne peuvent entraîner une prise de poids étant donné qu’il sont dépourvus d’énergie.

Pour mieux comprendre la perte de poids, voici un article juste ici à lire. 

Ou une vidéo à regarder juste là

Bref, si pour augmenter ton KIFF, ton PLAISIR, tu as recours aux edulcorants et bien soit. 

  • Ajoute de la stévia dans votre yaourt le soir. 
  • Ajoute de la stévia dans vos préparations (gateaux etc…)
  • Ajoute des édulcorants dans votre café si vous l’aimez sucré.
  • Prendre une coca light.
  • L’utilisation de sirop 0 sucre

Si cela peut t’aidez concrêtement à tenir et à apprécier ce que tu manges alors ne te prives pas. 

Il est plus intéressant d’utiliser ces substituts plutôt que d’être dans l’excès/anarchie alimentaire régulièrement.

L’objectif une fois de plus est vraiment de ne pas développer de frustration afin de perdre du gras rapidement et intelligement et ne jamais le reprendre. 

Nous avons de superbes “outils” pour trouver plus de plaisir dans la perte de masse grasse. 

Dans cette vidéo, je t’explique le concept du Volume Alimentaire et l’utilisation des Edulcorants.

Voici une recette basse calorique de Pâte à tartiner 🙂 Nous passons de 560Kcal pour 100g à 312Kcal pour 100g de pate à tartiner 😉 

Ma recette : 

120g de chocolat au choix 

100g de purée de noisette/amandes

20cl de lait concentré non sucré

50g d’Agave  (je n’ai pas encore testé avec stévia)

1 cuillère à café d’arome vanille

Un plaisir parmi d’autre :

Je prends 3 cracottes et 1 vache qui rit allégée.

Cela représente 120Kcal et c’est un vrai plaisir. 

Perdre du Gras avec l’état D’esprit d’un Athlète Gourmand

Hello Les Athlètes Gourmands 🙂

Aujourd’hui,
Un Athlète Gourmand ne cherche pas à ce que les choses soient faciles mais cherche à s’améliorer et affiner ses stratégies à chaque nouveau jour.

Un Athlète Gourmand à des problèmes comme tout le monde, il veut perdre du gras, afin de reprendre le contrôle de sa vie et avoir le contrôle sur son état d’esprit.

Voici les problèmes que rencontrent les Athlètes Gourmands :

-Ils font parti des gens qui ne se supportent plus physiquement.

-Ils sont complexés par leur ventre à cause du gras.

-Ils s’empêchent de sortir avec leurs proches dans les lieux publics comme la plage ou la piscine parce que la simple idée de se mettre en maillot les répugne…

-Ils sentent la colère bouillir en eux quand ils se font remarquer qu’ils manquent de volonté alors qu’ils font déjà beaucoup pour tenter de changer.

-Ils n’arrivent pas à se lancer véritablement et ils craquent au bout de quelques jours…

Evidemment ils doivent avoir un plan pour changer et transformer leur corps dans un délais rapide, et pour rester motivés.

Mais ce n’est pas tout ! Si tu veux vraiment être un athlète gourmand, alors tu dois faire une révision complête de ton état d’esprit.

Rappelle-toi que cela fait déjà un moment que tu souhaites perdre du gras, et ton mental s’est fait à l’idée que pour le moment tu tournes en rond et restes sur place.

C’est pour cela que tu dois travailler chaque jour sur la personne que tu vas devenir grâce à ce changement physique, afin de légitimer mentalement ton apparence dans ta tête (état d’esprit).

Tu ne dois plus penser comme quelqu’un qui a du surpoids, par exemple arrêter de penser que l’on va te regarder comme un insecte répugnant… Arrêter de penser que tu vas passer après les autres parce que tu ne le mérites pas.

Car ton monde intérieur reflète ton monde extérieur.

En changeant ton monde intérieur (tes pensées au quotidien) et ton monde extérieur (un entraînement et une nutrition qui placent ton corps dans les meilleures conditions pour perdre du gras) tu vas définitivement perdre du gras.

Du coup, tu pourras remettre des fringues comme un jeans que tu n’as pas mis depuis longtemps. Tu sais ce jeans témoin.

Accompagner tes enfants, tes proches au bord de l’eau ou à la piscine.

Mettre un maillot de bain qui met ton corps en valeur.

Etre à l’aise avec ton ventre. Ca a été la chose qui a été la plus importante à mes yeux.

S’autoriser à sortir plus souvent en soirée.

Aller à la rencontre de l’autre. 

 

Merci de m’avoir lu jusqu’ici si tu souhaites en parler et tester ton état d’esprit, je te laisse prendre rendez-vous, si il me reste de la place ce sera avec plaisir 😉

https://affinalim.com/ss/

Perdre du gras, grâce à tes muscles.

muscle

PERDRE DU GRAS AVEC UN BODY COMPOSITION OPTIMAL (muscle) !

 

Je voulais t’aider à y voir plus claire et à perdre du gras au plus vite ! Tu connais sans doute le métabolisme de base :

[C’est la quantité d’énergie dont le corps à besoin pour faire fonctionner les BESOINS de ton ORGANISME]

Bref, ce que tu dois savoir à ce sujet, c’est que si tu arrives à augmenter les BESOINS de ton ORGANISME, tu auras besoin de plus d’énergie et donc cela veut dire que tu pourras en consommer d’avantage.

C’est une nouvelle superbe non ? (dis moi dans les commentaires si cela te parle)

Maintenant l’idée est de trouver comment augmenter ce patrimoine corporel, afin d’avoir le bénéfice de manger plus et acceléré le processus de perte de graisse…

Tu veux affiner ton corps, tu veux raffermir tes formes…

Et surtout tu veux pouvoir tenir sur le long terme et stabiliser ton poids de corps. L’idée de reprendre du poids après en avoir perdu t’effraie…

 

Pour être franc avec toi, je n’ai encore jamais rencontré de personnes ayant perdu 20 à 40kg sans passer par la case sport… Enfin je reformule j’en ai rencontré, cependant, ces personnes ont repris le poids perdu…
[Est-ce que cela te parle dis moi dans les commentaires ?]

Si elles n’ont pas fait de sport elles sont passées par la case opération et ont subit un traumatisme contre-nature.

Tu veux réduire cms de ton tour de taille, de hanche ?
(Est-ce que cela te parle dis mois dans les commentaires)

 

Tu penses probablement que, il faut faire du cardio en salle ou en extérieur… Sur le long terme :

Je te l’accorde sur le coup tu vas sur le coup dépensé de l’énergie, cependant il n’y aura aucun changement par rapport à ton capital corporel (muscle).

Tu auras affiner ton corps bien sur. Tu n’auras pas gagner de calories supplémentaires, étant donné que tu n’as pas pris de muscle 

Rappel toi qu’un Kilo de muscle consomme en moyenne 70Kcal/Jour.

Je ne suis pas entrain de te dire qu’il faut éviter et bannir le cardio ! Mais de commencer votre entraînement par ce qui vous rapportera gros sur le long terme !

Evidemment tu dois t’entraîner “dur” en fonction de ta force, mais cela doit être “dur” j’insiste là-dessus…

muscle
training

Maintenant imagine, tu poses ton entraînement musculation pour changer vraiment ta composition corporelle donc tu vas te raffermir et devenir plus dur et grâce au cardio training que tu vas ajouter dans tes entraînements.

Tu accéléreras le processus de perte de graisse en mettant ton corps dans les meilleures conditions pour perdre du gras.

Ce qu’on cherche lorsqu’on veut perdre du gras, c’est évidemment de placer son corps dans les meilleurs conditions pour brûler du gras.

Je ne dis pas que c’est le meilleur chemin, je dis juste que c’est le chemin le plus rapide et une chemin qui marche pour moi et mes clients 

J’espère t’avoir apporté des lumières à travers ce article  Si il y a des questions, ou tu souhaites donner ton avis c’est avec plaisir.

 

Si tu veux rejoindre mon groupe privé : Clique ici !

Si tu veux bénéficier d’un diagnostic téléphonique gratuit : Clique ici !

Perdre du Gras : 4 Actions appliquer dès aujourd’hui

As-tu un Plan d’Action Précis ? 

Quand tu veux perdre du GRAS ?

Es-ce que tu es du genre carré à planifier et suivre un process comme on suit un recette ?
Es-tu du genre à y aller au feeling ?

La petite histoire 

Jean-Michel-Hugues est un retraité passionné par la marche.

Et avant de partir en vacance, il anticipe quelques mois à l’avance ces dates de voyages, son budget et sa destination !

Jean-Michel-Hugues très pointilleux ne part pas à la dernière minute sans se préparer. En effet avec le temps il a conclu que la dernière minute s’est bien pour les petites occasions, pour les gros objectifs une préparation est de rigueur.

Une fois, le jour du départ, il prend son sac à dos et décide de se rendre dans les Alpes à pied, il a besoin de trois mois pour cela.

Alors déterminé comme il est, il a prévu un GPS pour le guider étapes par étapes pour se rendre dans les Alpes sur son lieu de vacances !

Pour la transformation physique, perdre du gras c’est exactement la même chose, nous avons besoin d’un GPS. Cela permet d’aller plus vite et d’éviter les erreurs de parcours !

Je vois dans de nombreux cas, des femmes et des hommes qui répètent les mêmes choses mois après mois dans le but qu’un jour d’avoir un résultat différent.

Comme si il allait se passer quelque chose qui ne s’était encore jamais produit auparavant avec les mêmes actions…

Mettre en place des actions pour perdre du gras d’accord, si elle ne marche pas, il devient logique de comprendre et se questionner afin de savoir ce qui pose problème dans les bases.

On conclu évidemment que un plan précis est fondamental, car le hasard comme on a pu le constater ne marche pas véritablement à moins de tomber sur un coup de chance !

Au vu du nombre d’hommes et de femmes qui ne suivent pas plan précis, je constate que la chance n’est pas très présente, sinon on serait tous des mannequins au top niveau.

Ce que j’ai observé également, c’est quand le plan est plutôt bon, mais les efforts fournis sont insuffisant, du coup on se démotive, et on reprends du poids, on perds du poids on reprends du poids…

Il est donc nécessaire que tu comprennes ce que tu fais !
Pour que tu perdes du gras rapidement quelques conseils pour avoir un plan précis :

– Améliore ton sommeil 7 à 8h de sommeil
Afin que ton corps soit dans les meilleures conditions sur le plan énergie pour brûler du gras.

– Répartit tes macros
Afin que tu éduques ton corps à puiser dans ces réserves d’énergies

– Entraîne-toi
Pour accéléré ta transformation physique et redessiner intégralement ton corps

– Prend du temps pour te détendre
Pour maintenir le mode croisière et perdre du gras rapidement.

J’espère que je t’ai apporté un peu de lumière, et que pour perdre du gras rapidement et durablement sans reprendre de poids, il faut implémenter ces choses et maintenir ces actions sur le long terme.

Parmi ces 4 points sur lesquels tu as à matière à travailler ? J’attends ton retour dans les commentaires.👇

Si tu veux en juste en parler pose ta candidature, ce sera avec plaisir. Clique ici pour prendre un rendez-vous ensemble afin de voir comment tu peux améliorer et affiner tes actions pour perdre du gras 😉

Ne pas reprendre de poids après avoir perdu du poids

Hello Les Athlètes Gourmands 🙂

 

Mais tu ne sais pas comment t’y prendre pour maintenir ta nouvelle forme qui te plaît car tu t’es enfin débarrassé de tout ces kilos qui t’empêchait de vivre pleinement et d’assumer ton corps.

Donc tu as perdu entre 20 et 30kg sur les derniers mois c’est cela ?  Tu es ravi du résultat que tu as obtenu ?

Fais un retour complet dans ta tête sur tout ce que tu as mis en place ces derniers mois pour perdre ces kilos en trop !

Maintenant, dans quel état d’esprit es-tu ? Plutôt avec une vision claire ou plutôt avec une vison incertaine ?

Quelle conversation as tu nourries durant cette perte de graisse afin d’agir au mieux lorsqu’il faut stabiliser ?

Dans la majorité des cas, les gens qui reprennent du poids néglige cette partie, ou acceptent de s’investir, mais ils pensent que 2 semaines suffisent pour stabiliser… Et puis en perdant du poids seul et sans accompagnement les chances de succès sont réduites fortement…

Car on est seule, à moins d’avoir la même rage que Zinedine Zidane pour devenir le meilleur joueur de foot à son poste, en venant à l’entraînement deux heures plutôt et en repartant deux heures après tout le monde…

Ce sont ces Zizou de la perte de poids qui ont réussi à perdre du gras rapidement et efficacement et durablement sans reprendre de poids.

La vérité s’est que soit la perte de poids est LONGUE ET LENTE et tu stabilise AU FUR ET A MESURE que tu perds du gras… Les chances de se démotivées sont immense, regarde les gens autour de toi…

Soit tu perds VITE du poids et la phase de stabilisation est longue, la même durée que si tu perdais du poids lentement…

Sauf qu’entre nous, j’ai besoin que cela aille vite ! Et mes clients aussi, car une fois qu’ils ont perdu du gras rapidement il peuvent commencer réellement à penser à eux donc par exemple :

– Faire plus de sorties
– Faire des nouvelles rencontres
– Retrouver la flamme ardente avec son partenaire de vie
– Rencontrer l’amour

En pensant et en agissant pour eux ils maintiennent confiance et détermination.

Pour cela il te suffit de créer un BREAK progressif avec ton plan alimentaire… en réintroduisant progressivement les glucides et des glucides de toute sorte  Garde bien en tête que la notion de plaisir est fondamental pour réussir !

Tu dois vraiment manger un peu plus progressivement et voir comment ton corps réagit.

Garder ta routine sportive en musculation, car avec le temps tu continueras petit à petit de prendre un peu de muscle et de ce fait tu augmenteras en plus ton métabolisme de base, et au bout du compte tu seras le Maître de ton Poids de corps.

Rappel toi qu’un kg de muscle consomme 70kcal par jour. C’est un luxe dont tu ne peux pas te passer  !

J’espère t’avoir apporter un peu de lumière, dis moi dans les commentaires si cela te parle 
Si tu as des questions je te laisse me les poser j’y répondrais avec Grand Plaisir 

 

Si tu veux aller plus loin car tu es fort motivé, on peut en parler ensemble de stabilisation : Cliquez ici 🙂

Pour Perdre du Gras, agit différemment…

Hello Les Ahtlhètes Gourmands 😉

 

Tu connais la phrase :

 

Si tu veux un résultat différent et bien agit différemment…

Voila comment se découper ta position dans la vie de tous les jours…

Et c’est vrai que c’est difficile de faire plus… Imagine tu as une famille, bim tu es coincé… tu as des enfants, du coup tu n’as pas le choix que de faire avec…

Certains ont la chance de pouvoir faire les deux…

Tu as un travail, tu as des horaires contraingnant c’est pareil, pas le choix, donc tanpis la priorité n’est pas de se sentir bien dans son corps mais d’aller travailler… notamment pour payer les factures.

Je comprends très bien cela.. En faite le but dans la vie, c’est aller travailler pour payer ces factures et puis si on a de la chance et du temps on va s’entraîner comme on peut…

Et enfin de compte tant que tu garderas ce schéma de penser tu ne pourras pas changer ton corps et maigrir définitivement…

Toutes celles et ceux qui ont réussi à perdre du gras, se sont aventurés dans une zone inconfortable sans savoir à l’avance si cela allait réussir, agit simplement dans la direction de tes résultats…

Je le vois auprès de mes clients, leurs proches au début de notre coaching leur disent, mais “pourquoi tu fais ça” – “j’y crois pas à ton truc là” – “Il rêve en couleur si il croit perdre du gras rapidement”

Quand tu auras transformé ton corps, perdu tes 25 à 30kgs, que tu pourras retourner dans les magasins “normaux” pour t’habiller, tu sortira au resto sans te prendre la tête ou encore faire des sorties piscine avec tes loulous le tout en t’assumant totalement, les autres te diraient : “Pourquoi tu fais ça ?” Ils te diront ensuite :
“Comment tu as fait ?”

Lorsque tu changes tes habitudes, c’est toujours inconfortable pour toi et pour les autres… Car si tu implémentes quelques choses de nouveau et de bon pour toi, tu renvoies automatiquement cette énergie chez les autres et si tu leur rappelle qu’eux ne font pas ça pour eux, tu auras des retours négatifs comme vu précédemment…

Tout cela pour dire que tu es Maître de ton corps et de ta vie. Agit comme tu l’entends 🙂

Je m’en rappelle quand j’ai passé mon dîplôme pour devenir Educateur Sportif. J’en ai chier. Et je ne me croyais pas capable de devenir Coach par la suite, car c’était pour moi un métier réservé à des femmes et des hommes d’un autre calibre…

Et enfin de compte, j’ai pris la décision d’essayer

Alors je ne comptais pas les heures, ni les pensées à passer sur les révisions, les réflexions et les analyses afin de réussir. C’était 9 mois intensif. Quand le samedi soir on me proposait de sortir “parceque cela faisait longtemps”

Je disais non, du coup mon interlocuteur ne le prenait pas forcement bien…

Ce qui me tracassait, mais je me répétais que cela était bon pour moi car quand je serais Educateur Sportif, je pourrais prendre une pause et faire des sorties…

Mais je ne voulais pas seulement avoir le dîplome, je voulais être le premier de ma classe…

Enfin, j’avais compris que c’était important pour moi dans ma vie et que le meilleur n’était pas une option, c’était une obligation.

Je te souhaite sincèrement que tu trouves du sens pour perdre du gras et te sentir bien dans ton corps, afin d’inspirer tes proches, d’honorer ton partenaire de vie, maintenir ta santé et aider les autres à faire de même.

Bref si tu veux des résultats différent, agit différemment… hein 

PS : je n’ai pas fini meilleur de ma classe lorsque j’ai passé mon Dîplome d’Educateur Sportif, mais second.

Si tu as plus de 25kg à perdre j’ai peut-être quelques pépites pour toi dans mon groupe privé 

Mon Groupe Privé Sur FaceBook

Ton Personal Trainer
Virgile.

Comment aller au bout de sa perte de gras ?

Hello Les Athlètes Gourmands 🙂

 

Je me suis souvent demander comment ces athlètes de haut niveau on fait pour réussir à rentrer en équipe de France ?

Comment certains autres réussissent et comment d’autres échouent-ils ?

Comment atteindre un objtectif sportif ?

 

Tout d’abord, ces athlètes ou ces entrepreneurs sont nés comme nous tous. Ils ont grandit, ont été à l’école, et comme tout le monde, ils avaient eu aussi des états d’âmes.

Est-ce que tous ces athlètes sont nés avec des parents champion olympique ou entrepreneur de haut vol ?

Pour certains oui, pour la majorité non il sont partis de zéro, juste avec un désir ardent et une passion pour ce qu’il font. Comme un fourmilière, au départ nous retrouvons une reine fécondée, qui s’enterre pendant une certaine période pour ensuite donner naissance à ses enfants. Une fois les premiers œufs qui éclosent, petit à petit les ouvrières arrivent dans le monde et mettent la main à la pâte pour la survie de la colonie. Et c’est au fil du temps que le nombre d’habitant se multiplie, 200 fourmis, 800 fourmis, 3200 fourmis…

Lorsqu’on veut quelques choses, je pense qu’il est nécessaire d’être dans “l’excès” si l’on veut perdre du gras, il est important d’y penser tous les jours et plusieurs fois par jour. Je parle du moment ou l’on est décidé à mettre en place un plan d’action pour y parvenir, nombreux et nombreuses sont encore indécis et n’osent pas se lancer. Et hélas, ils attendent le bon moment, mais le meilleur moment ne serait-ce pas maintenant ?

Plus vite s’est fait mieux s’est ? 😉

Parfois on fait preuve de patience avant de se lancer, alors qu’on fait preuve d’impatience quand nous sommes lancés.

Voici une analyse que j’ai fait. Une fois rentrer à la maison, le nouvel adhérent d’un club de sport à tendance à se diminuer ses portions et à faire de mauvais choix alimentaire. En évitant les glucides et en supprimant le gras. C’est ce à quoi je suis confronté toute la journée quand je suis au club. Les gens ont peur du gras et se persuadent que le gras va les faire grossir. Avoir une alimentation raisonnée est de prime abord pour bien enclencher les mécanismes de perte de poids.

Les gens qui débutent la remise en forme ou en perte de gras pense pouvoir duper sans difficultés avec des privations alimentaires hasardeuses un corps qui à des millions d’années d’expériences de survie transmit de génération en génération.

Pour perdre du gras, le vouloir, le souhaiter, c’est insuffisant… il est nécessaire de le faire, de retrousser ces manches, de mettre en place de nouvelles habitudes et agir progressivement comme quelqu’un qui à la condition physique que vous désirez !

Lorsqu’on est enfant on veut et on obtient, lorsqu’on est adulte on veut et on obtient pas. Notre envie de vouloir doit être si forte qu’elle doit nous pousser à passer à l’acte pour perdre du gras  !

Quand je parle de le vouloir tellement fort, je parle de se conditionner de manière à rester focus sur l’objectif désiré.

Je me rappelle, cette histoire de code de la route, j’avais 16 ans, j’avais un scooter et rester dans une salle obscure assis devant une diapo à repondre à des questions sur le code de la route, merci mais non merci !

A ce moment là mon père m’a dit : “Ecoute Virgile, il serait tant de t’activer à passer ton code, car il est hors de question de repayer l’abonnement aux séances du code de la route.”

Et je dois vous dire, cela est rester insuffisant pour faire grimper ma motivation.

C’est quelques semaines plus tard quand il m’a dit : “Ecoute, maintenant tu utiliseras ton scooter uniquement pour les déplacements école/travail/code de la route.”

Soudain, j’ai eu comme un “déclic”, je me suis aussitôt inscrit à la prochaine évaluation du code qui était 3 semaines après cette nouvelle catastrophique.

Et en révisant de manière intense sur cette période, résultat, je l’ai eu. 😉

J’avais besoin de sens dans ma démarche, le sens était de récupérer mon scooter pour mes déplacements personels.

  • Connaissez les grandes lignes de l’histoire de Michael Jordan ?

L’entraineur de Basket : “Tu ne seras jamais un joueur de basket professionnel, tu es trop petit!”

Alors qu’aujourd’hui il est décrit comme l’un des meilleurs joueurs de basket de tous les temps du haut de ses 1m83.

N’importe qui, aurait pu se rendre à l’évidence et se dire, ce sport n’est pas fait pour moi, après tout, les entraîneurs qualifiés lui ont dit qu’il n’était pas fait pour ça. Alors pourquoi insister ? Il s’agit d’une fatalité.

Du coup, Michael s’est investi encore plus dans son projet, en un an en travaillant dur comme fer, il a finalement intégré l’équipe de basket de l’université, cette année-là il fut le meilleur joueur de l’année. L’année suivante, il s’est fait remarquer pour avoir marqué un panier décisif lors d’un match officiel à l’occasion du championnat universitaire américain.

Son bilan : Quand quelqu’un vous dit que vous ne pouvez pas accomplir quelques choses, c’est simplement qu’en fait, vous devez fournir plus d’effort.

Pour réussir, l’obstination, la percévérance 😉

C’est exactement pareil pour perdre du gras.

Quels impacts dans votre vie aura de perte du gras ? D’améliorer votre condition physique ?

Certains parents rencontrent des difficultés à suivre leurs enfants autour d’activité sportive simple, comme faire un foot ou du vélo. D’autres personnes ne se regardent même plus dans la glace.

Quel exemple voulez-vous montrer à vos loulous ? Ou quelle image désirez-vous avoir de vous-même ?

Pour retrouver du sens dans ce que je fais, je me pose régulièrement la question suivante : Si mon fils était dans ma situation comment aimerais-je qu’il agisse ? Et la réponse s’éclaircit. Entre nous, je connaissais déja la réponse, mais les images mentales que me procure cette question me font du bien et m’aident à m’impliquer.

Pourquoi faites-vous du sport ? Pour perdre quelques kg et on verra bien, ou pour transformer votre physique ?

Pourquoi vous travaillez ? Pour payer vos factures, ou pour être libre de faire ce que vous voulez de votre vie ?

Pourquoi vous vous mariez ? Parce que vous êtes amoureux(se) et parce que c’est comme cela que vous voyez la vie ou parce que vous êtes amoureux, et vous êtes prêt à fournir les efforts nécessaires au maintient de cet amour et vous savez qu’avec cette personne vous vous y retrouverez toujours avec équitabilité ?

Un autre exemple, je revoit l’un de mes élèves qui souhaitait passé un concours pour rentrer dans l’armée. Victor avait un bon niveau en musculation, mais il avait un cardio très moyen. Il devait améliorer ses compétences cardiovasculaire.

Le palier minimum pour avoir 1/20 s’est le palier 5, pour avoir 20, il faut dépasser le palier 12.

Lors de notre premier test, Victor a terminé avec peine le palier 7.

Victor était bon pour le parcours d’obstacle, les pompes et les tractions.  Il a donc misé sur le cardio pour augmenter sa note, afin d’accroître ses chances de succès.

Je peux vous dire que ce défi de 6 mois pour progresser au Luc Léger a été intense pour Victor qui n’avait pas l’habitude de courir régulièrement, vendeur en prêt à porter de profession, ses activités physiques se limitaient à ses séances de musculation.

Durant ces 6 mois Victor a grimpé sur la montagne véritablement été obsédé par son projet. Il désirait plus que tout rentrer à l’armée de l’air. Il a fait tout ce qu’il faut pour réussir son test d’entrée.

Il s’est mis à courir au début 3 fois 30 min dans sa semaine et petit à petit il est passée à 4 séances, au bout d’un mois il courait du lundi au vendredi.

A partir du deuxième mois, nous avons commencé à intégrer des séances de fractionnés sur tapis et sur une piste d’athlétisme.

On refaisait le test régulièrement une fois par mois pour voir l’évolution.

Avec l’entraînement et la perte de quelques kg au passage Victor est passé de 7 avec peine à 9 avec peine en 3 mois.

Il a fini par atteindre le palier 10 le jour de l’examen. Très fier de lui.

Pour vous dire, Victor était tellement animé par son projet, qu’il m’en parlait à chaque séance. On sentait qu’il avait envie d’y arriver et qu’il mettrait tout en oeuvre pour aller au bout de son projet.

Je pense qu’être dans l’excès de temps en temps est bénéfique pour réussir.

Lorsque nous sommes dans l’excès dans une activité, cela laisse penser que le reste on le bacle…

Je ne suis pas d’accord avec ceci ! J’ai envie de dire qu’il s’agit simplement d’une question de temps et de priorité, on peut très bien s’investir à fond dans sa perte de gras, et continuez de passer de merveilleux moments avec ses proches, avec ses amis.

On passe plus de temps à la salle ou en dehors de la salle pour augmenter ses dépenses, mais lorsqu’on est avec ses enfants ou son conjoint(e) on passe donc moins de temps je suis d’accord, mais quand est-il de la qualité de votre temps ? Il y a passé du temps avec ses amis et il y a glander avec ses amis sans rentrer réellement dans une conversation vivante et profonde.

Le principal ce n’est pas la longueur du temps passé, mais la qualité du temps passé ensemble.

Pour perdre du gras, c’est exactement pareil, vous devez vous conditionnez et prévenir vos proches que vous souhaitez démarrer un projet et le mener à bien. Conditionnez-vous pour traverser ces temps d’efforts et ces changements d’habitudes.

 

Pour Conclure

Posez-vous ces questions :

 

  • Est-ce que vous croyez en votre perte de gras ?

Croire en son projet, c’est à voir pris un temps pour réfléchir à comment commencer et comment faire. Si vous êtes fataliste et vous pensez que vous allez échouer, c’est perdu d’avance.

Réunissez un maximum d’alliés de votre coté à commencer, par votre entourage à la maison et vos amis. Par la suite, vous pouvez trouver un ou plusieurs partenaires d’entraînements. Ensuite pour aller plus loin vous pouvez prendre un coach pour ne jamais rester seul dans votre projet.

Il est nécessaire d’avoir un plan d’action et savoir comment affiner l’entraînement, la diète quand cela est nécessaire.

 

  • Est-ce que perdre du gras, est votre priorité ?

Définir ces priorités et objectifs est une nécéssité pour rester engager et concentrer sur le court, le moyen et le long terme. Par exemple le premier mois on se fixe une perte de 3 à 4 cm de tour de taille, et entre environ 2kg.

Vous pouvez utiliser un carnet de bord pour y noter ce que vous manger et vos diverses activités physique. Vous avez besoin de repères pour ajuster votre diète et vos niveaux d’activités.

Un sportif de haut niveau, planifie ses entraînements et suit un diète lui permettant d’être performant. Si l’on s’approprie les astuces permettant à un athlète de haut niveau de se repérer, on peut avoir d’excellent résultats, c’est juste l’objectif final qui change. Soit aussi investi à perdre du gras qu’un athlète coureur cycliste à progresser et pédaler plus vite en monter.

Je suis un adepte de la phrase quand on veut on peut 😉 Alors les excuses concernant, les soucis de temps, le manque d’organisation, les fatalités qui disent : “je n’ai pas la choix je ne peux pas faire autrement” je n’y crois pas.

Le bon côté, l’éternel optimiste que je suis, trouvera toujours une solution, ce sera compliqué parfois, cela demandera des efforts, mais le travail et l’investissement personnel paie, il suffit d’avoir les bons outils. 🙂

 

  • Etes-vous curieux de comprendre comment fonctionne la perte de gras ?

Pour régler un problème, il est nécessaire de s’y intéresser afin de savoir comment faire pour le régler, par exemple vous changez d’emploi et vous vous retrouvez derrière un logiciel informatique complexe à maîtriser, je vous garanti qu’avec un peu de temps vous finirez par avoir raison de lui. Vous avez une douleur au dos, au bout d’un moment la douleur sera si pénible que vous finirez par vous renseigner auprès de professionnels de la santé autour de vous, afin d’avoir des conseils pour guérir, en plus de vos diverses recherches que vous pouvez mener dans les livres et internet.

 

  • Avez-vous le courage de vous lancer dans votre perte de gras ?

C’est souvent les autres à ce moment-là qui nous font douter, ils nous renvoient leur expérience dans le domaine. Mais vers qui tournez-vous vos questions et interrogations ?

Vers des gens qui ont réussis à perdre du gras et qui ont adoptés un mode de vie avec un équilibre sur le plan alimentaire et sportif ? Ou des individus qui n’ont pas comme priorité de perdre du gras ou encore des amis qui souhaite perdre du gras, mais hélas ils sont déséspérés et vous renvoient leurs échecs.

Pensez-vous que Teddy Rinner à penser une fois par semaine au judo ?

Pensez-vous que Zinedine Zidane est devenu l’un des meilleurs joueurs du monde en y pensant une à deux fois semaines ?

Pensez-vous Rafael Nadal ne s’est pas investi corps et âme dans son projet ?

Quand je vous pose ces questions, je vous invite à prendre le recul pour analyser l’investissment personnel de ces sportifs. Pour devenir champion du monde, ou meilleur joueur à son poste, il faut beaucoup, beaucoup de temps, beaucoup plus de temps qu’il n’en faut pour perdre 10 à 30kg.

 

Merci de m’avoir lu jusqu’ici

A Bientôt les Athlètes Gourmands 😉

 

 

Construire Un Plan Structuré Pour Les Pectoraux !

Hello les Athlètes Gourmands 😉

 

Comment construire son programme pour les pectoraux ?

Anatomie et biomécanique des Pectoraux

Les pectoraux sont des muscles poly-articulaires, ils mobilisent donc plusieurs articulations.

Les pectoraux s’insèrent sur les clavicules pour la portion supérieur, sur le sternum et les cartilages costaux de la 5e à la 7e côtes (selon les individus) pour la portion moyenne et se continuent son chemin sur la gaine du grand droit de l’abdomen pour la partie inférieure. Sa terminaison en tire-bouchon se fait sur la crête tubercule majeur de l’humérus.

Programme pour les pectoraux
Les PECTORAUX

Les pectoraux interviennent dans le mouvement des bras et provoquent l’adduction des coudes, ce qui veut dire qu’il ramène l’humérus (le bras) vers le centre des pectoraux.

L’antépulsion de l’épaule est également l’un des mouvements des pecs, il s’agit là de tendre les bras vers l’avant en commençant au dessous de la parralèle jusqu’au dessus.

 

Les angles de travail

Nous distinguons 3 portions au niveau des pectoraux, la portion supérieure, moyenne et inférieure. Voilà pour la théorie, lors du recrutement ce n’est pas aussi simple.

Cependant, nous pouvons les travailler sur plusieurs angles grâce à l’inclinaison du banc… En effet nous pouvons faire plusieurs développé :

  • le Développé Couché (banc à l’horizontal)
  • le Développé Incliné (banc au dessus de la parralèle)
  • le Développé Décliné (banc sous la parralèle)

Tandis que le recrutement dépendra de votre cage thoracique et la longueur de vos pectoraux.

Enfin, les fibres musculaires ne sont pas réparties de manière homogènes. L’ordre des fibres est décroissant en partant de la portion inférieure.

Point fort pectoraux – Point faible pectoraux

Prenons en exemple des culturistes.

Notons au passage que malgré les produits dopants une insertion ne s’allonge pas ou ne rétrécit pas à la suite de la consommation de produit dopant ! Un programme d’entraînement ne peut pas non plus allonger un muscle.

Nous parlons là de GENETIQUE ! Nous ne pouvons donc pas espérer obtenir le même galbe, la même forme de pectoraux ou autres muscles du corps qu’un autre individu.

Nous sommes UNIQUE !

Si nous prenons la photo de Jim Cordova et Arnold Schwarzenegger

pectoraux
Arnold (pecs longs) et Jim (pecs courts)

 

Les photos parlent d’elles-mêmes, Jim ne peut espérer avoir des pectoraux aussi gros que ceux d’Arnold. Dans l’autre sens, Arnold n’aura jamais les épaules en point fort à cause de ses pectoraux proéminents.

Sur le développé couché, je peux vous dire avec certitude que les épaules de Jim congestionneront bien plus que ses pectoraux, à l’inverse Arnold aura une super congestion dans ses pectoraux.

 

pectoraux
Arnold (pec longs) et Jim (pec courts)

Néanmoins, si vous débutez, prenez 1 an ou deux, suivez le programme et au fur et à mesure des mois écoulés, vous saurez déterminer vos points forts et faibles.

Un autre exemple avec cette fois-ci des acteurs connus pour proposer autre chose que des culturistes pros.

Hugh Jackman est avantagé aux pectoraux, ils descendent plus bas sur son torse, ces épaules arrivent en second plan.

A l’inverse Zac Efron est avantagé au niveau de ses épaules qui ressortent bien sur son physique, en ce qui concerne ses pectoraux, ils descendent moins bas sur son buste que pour Hugh.

Construire son programme pour les pectoraux

Pour construire son programme d’entraînement, il serait donc intéressant de travailler toutes les portions.

En gardant tout de même une certaines force lors de vos exercices 🙂 Combien d’exercices par muscle ? Cliquez ici 

Les développés ok, mais 1 développé barre par séance. Ne faites pas que des développés à la barre.

 

Exemple de programme si vous avez les pectoraux en point faible (en point fort ca marche aussi car quoi que vous fassiez ils se développéront) :

 

Développé décliné à la barre

Développé couché aux haltères

Ecarté à la poulie

 

Développé couché à la barre

Dips buste penché

Ecarté à la poulie

 

Vous l’aurez compris, lorsque vos pectoraux sont un point faible, le décliné est l’une des meilleures solutions pour les développés. La déclinaison réduit l’engagement des épaules.

Vous pouvez également placez au début de votre séance pectoraux, à la fin de votre échauffement, des adductions à un bras à la poulie dans le but de stimuler un peu plus vos pectoraux, cependant n’attendez pas de miracle de cette méthode. Vos pectoraux seront toujours inférieur à vos épaules.

 

Les bases d’un bon placement pour recruter ses pectoraux

  • Sortir la cage thoracique en cambrant le dos (sans décoller les fessiers)

Cela permet d’optimiser le recrutement des pectoraux en abaissant un peu les clavicules et placer les pectoraux dans une situation idéale pour forcer.

  • Resserer et abaisser les omoplates

Cela permet de placer les épaules dans une position stable pour forcer

  • Gainer ces abdos

Cela maintient la sécurité et la stabilité du corps pour bien exécuter l’exercice.

  • La postion des coudes

Pour recruter préférentiellement une portion, il convient de placer son coude dans l’axe de cette dernière.

Par exemple au développé décliné tête en bas, nous aurons les coudes dans l’axe de la portion inférieure des pectoraux. Au développé incliné, vous aurez alors les coudes dans l’axe de la portion supérieure.

  • La position des mains

La pronation est de loin la meilleure prise pour recruter ces pectoraux sur les développés, elle présente anatomiquement un étirement et une contraction optimale pour le développement des pectoraux. Les autres prises n’ont pas les mêmes bénéfices. La prise neutre peut avérer intéressante si votre mobilité ne vous permet pas de travailler en pronation, à cause de raideurs dans l’épaule. Pour la supination, vos pectoraux répondront moins présent à l’instar de vos triceps et l’avant de vos épaules.

 

Pour conclure

Nous avons 3 portions qui composent nos pectoraux. En théorie, il suffirait de travailler ces portions de manière homogène et c’est gagné. Mais hélas, en pratique c’est différent en fonction de notre propre génétique… Commencez par vous entraîner pendant quelques années afin de rééllement déterminer vos points forts et vos points faible.

Dans le cas ou vos épaules ont le dessus, il sera difficile de développer vos pectoraux étant donné qu’on ne peut entraîne les pectoraux sans recruter les épaules. Rien n’est perdu et tout est à individualiser, mais pour la majorité des pratiquants la génétique sera toujours la gagnante.

En revanche si ce sont vos pectoraux sont vos points forts il sera plus facilement lors d’exercice d’isolation de les recruter, comme aux élévations latérales, ou sur divers tirages.

 

Merci de m’avoir lu jusqu’ici 🙂

 

A bientôt les Athlètes Gourmands 🙂