4 Choses qui nous font baisser les bras

4 Choses qui nous font baisser les bras

Hello les Athlètes Gourmands 🙂

 

On peut remarquer dans notre entourage, des proches, qui se lancent dans une activité importante à leurs yeux, quand soudainement on n’a moins de nouvelles de leur projet…

Un ami s’est lancé dans l’apprentissage d’une langue, les premiers mois très motivé. Ne pouvant pas se déplacer en Angleterre, il décide d’apprendre par lui même à l’aide d’une formation, avec des livres, des podcasts et des échanges écrits, avec des correspondants ! Au début, il avait le feu sacré ! Il était à fond ! Puis au bout de 3 à 4 mois…

Il était face à des difficultés personnelles, on peut dire oui, le pauvre, il a moins de temps, il faut le comprendre ! Ou bien il a vu trop haut et n’a pas réfléchi aux divers obstacles pouvant se dresser contre lui.

 

La PREMIERE CHOSE qui nous fait baisser les bras, c’est d’imaginer à l’avance toutes les difficultés que l’on peut rencontrer !

 

Vous souhaitez faire un trajet Paris – Milan en voiture en plein mois de décembre ! Il faudra traverser les alpes et à cette époque ci de l’année ce n’est pas le meilleur moment. Deuxièmement votre assurance ne vous assure pas tous risques, vous pouvez glisser sur la chaussée et détruire un portail, ou une clotûre… En imaginant toutes les façons d’échouer, eh bien on finit par baisser les bras.

C’est exactement la même chose pour perdre du poids. Vous pouvez vous dire, ah mais non “je ne pourrais pas perdre du poids, je n’ai pas la force mentale pour y arriver” – “je vais avoir du mal à respecter les échéances mon travail me prend tellement de temps” – “J’ai une vie de famille bien remplie et je n’ai pas de temps pour moi” !

Plutôt que de trouver des objections pour finalement se rassurer et pire encore, se mentir à soi-même !

C’est simple ! Mais loin d’être facile à faire, dans ces moments là, je cherche, je cherche les solutions pour m’y remettre et faire ce que je veux ! Par exemple, si je peine à respecter les échéances pour m’entraîner, pourquoi ne pas trouver un proche qui pourrait m’aider à me libérer du temps ? Après tout c’est temporaire, et je garde mon but en tête. La situation changera prochainement car j’aurais fait ce qu’il faut.

Maintenant, si je n’ai pas la force pour tenir ça sur le long terme, eh bien je trouverais un partenaire d’entraînement , un ami, un coach ! Je sais que lorsque je serais dans le creux de la vague, ce proche sera la pour me dire ! “Hé ho ! on s’est dit qu’on irait jusqu”au bout alors on continue ensemble ! et inversement, si mon ami me lâche… je suis tétu et je ne lacherais pas le morceau tant qu’il ne sera pas dans le même etat d’esprit que moi.

Dans une autre situation, je me retrouve avec une vie de famille bien remplit tant mieux ! Mais si à coté de cela, je ne peux pas être au mieux de ma forme à quoi bon avoir une vie de famille bien remplit si je ne peux pas être au top quand je suis avec elle ! Alors les solutions qui s’offre à moi, serais eventuellement de faire du sport chez moi, d’aller faire un jogging, d’investir dans du matériel.

Chercher la solution est un début, la touver c’est gagné !

Michael Jordan a dit :

« Je n’ai jamais pensé aux conséquences de rater un shoot important… quand vous pensez aux conséquences vous pensez toujours à un résultat négatif. »

Pour trouver la solution, aidez-vous de vos proches, et soyez sur que vous voulez ce que vous voulez !

traction
ne pas baisser les bras

La SECONDE CHOSE qui nous fait baisser les bras, c’est de réinstaurer d’anciennes habitudes qui ne nous soutiennent pas dans notre projet.

 

Ce sont des  habitudes sont très agréables pour le corps et l’esprit, car elle sont confortables.

Par exemple, regarder la télévision le soir tous les soirs au lieux de faire quelques exercices d’anglais. Passez du temps sur les réseaux sociaux, au lieu de planifier ses repas du lendemain.  Se coucher tard en semaine, alors que le lendemain, une grosse journée de travail arrive. Tous ces plaisirs, je l’ai adore ! Pour vous donnez une idée de réussite, le taux des habitudes qui encourage votre projet doit être supérieur à 80%.

Les écarts dans la vie, sont à gérer comme les écarts alimentaires, ils doivent être occasionnels et en respect avec votre corps et votre mode de vie 🙂

Je parle en connaissance de cause, c’est ce qu’il m’arrive un peu en ce moment ! Le soir j’ai choisi la distraction plutôt que le travail !

Au début, je me suis dit, c’est bon ! Je suis dans le creux de la vague… Mais quand les jours passent et les semaines passent, j’y pense et là, je me dis : “Oups, rien ne va plus !”

Est-ce que c’est cela que je désire ? et la réponse tout de suite est “NON”

Pour conclure

Attention aux anciennes habitudes, elle ne vont peut-être pas dans le sens dans lequel on veut se diriger ! On peut conserver d’anciennes habitudes, comme regarder la télé, jouer à un jeu !

A condition que ce temps de distraction ne soit pas plus important que le temps consacrer à ses objectifs et buts !

Plus ces anciennes habitudes reviennent plus on oublie pourquoi on n’a commencé.

Michel Jordan a dit :

« Certains veulent que ça arrive, d’autres aimeraient que ça arrive et quelques-uns font que ça arrive »

 

La Troisième chose qui nous fait baisser les bras, c’est l’arrêt des rencontres, l’arrêt des retrouvailles entre personnes motivées.

 

Si vous passez 6 mois de votre vie avec des athlètes de haut niveau, ou vous menez le même rythme de vie qu’eux forcément vous progresserez plus vite et vous irez plus loin que tout seul ! Je me rends compte à mon tour que j’ai diminué ces temps si précieux !

Du coup, j’ai décidé d’augmenter le nombre de skype avec mes collegues qui suivent ma formation ! Ou encore de refaire des soirées ou le sujet principal est les idées pour developper ses affaires 🙂

mon article sur l’entourage : cliquez ici

Pour conclure

Notre entourage est bien plus déterminant que notre volonté propre ! Plus on est poussé, encouragé, plus on avance et plus on va loin !

Michael Jordan a dit :

« Le talent permet de gagner des matchs, mais le travail d’équipe et l’intelligence permettent de gagner les championnats »

 

La QUATRIEME CHOSE qui nous fait baisser les bras, ce sont les petites actions répétives que l’on aime pas faire particulièrement.

 

De mon coté ce qui touchent  l’administration j’ai toujours du mal à m’y mettre, je le fais toujours au dernier moment. C’est la qu’intervient la procrastination, lorsqu’on remet à plus tard.

On se dit souvent j’ai le temps je ferais ça plus tard, ou encore, j’avais ça, ça et ça, je n’ai pas eu le temps de faire ça. Finalement ce ne sont que des pretextes, des excuses dans lesquelles nous venons chercher du reconfort et soulager notre conscience !

Ecoute je suis entrain de vivre une période difficile, je n’ai pas le temps de m’occuper de ça !

De mon coté, j’ai quelques changements dans ma vie personnel, j’ai eu besoin de prendre une semaine pour m’organiser avec mon nouvel emploi du temps !
Mais à réfléchir à comment je peux faire pour tout faire et bien je finis par tout faire avec de l’avance !

Ca été un casse-tête pour trouver les meilleurs compromis ! J’ai dû prendre des décisions inconfortables, par exemple le fait de m’entrainer l’apres-midi au lieu de matin. Quand on a nos habitudes, c’est difficile d’en changer, mais pas impossible, étant donné que je ne peux pas contrôler le monde alors je contrôle au mieux mon temps !

Pour conclure pour continuer de faire ce que nous aimons, il est inévitable de faire des choses que l’on n’aime pas !

On veut un beau jardin, alors on cultive des fleurs, on taille ses arbustes, mais nous n’aimons pas passer la tondeuse…

Michael Jordan a dit :

« J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et j’ai raté.  J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. Et c’est pourquoi j’ai réussi. »

 

Pour finir

La peur de réussir peut-être la cause d’un échec !

D’après les psychanalistes la fin d’un projet peut rappeler des souvenirs douloureux, comme celle d’une séparation… Terminer son projet, implique de s’en séparer et de passer à autre chose par la suite !

Cette angoisse s’applique particulièrement à celle et ceux qui ont été confrontés à des séparations précoce, ou des absences dans leurs enfance d’un ou des parents !

Partager l'article :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “4 Choses qui nous font baisser les bras”

  1. Hey l’article temp attendu 🙂
    Super article tout est dit sur se que nous ne voulons pas admettre sur nous meme .
    La procrastination est le mot exact d’ailleur il me ressemble beaucoup 🙂
    Merci de faire partager ses mots en lisant cette article je suis encore plus déterminé que jamais merci Virgile et que la motivation soit avec toi à bientôt .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez mon guide Gratuit  : " La Stratégie pour perdre 7kg en 2 mois.

x